Widget Image
Widget Image
Lorem ipsum dolor sit amet, consectetuer adipiscing elit, sed diam nonummy nibh euismod tincidunt ut laoreet dolore magna aliquam erat volutpat. Ut wisi enim
Captain Fantastic, un film qui parle d'éducation et de société, mais aussi d'amour et de famille.

Captain Fantastic: l’école chez soi dans la forêt

La forêt à perte de vue. Le chant des oiseau. Les rayons du soleil à travers les branches, le bruit de la rivière, un cerf… et un jeune homme camouflé dans les fourrés, maculé de boue, prêt à sauter. Voilà la première scène du film dont je vais vous parler aujourd’hui. 

Sorti en France le 12 octobre 2016, Captain Fantastic, réalisé par Matt Ross, raconte l’histoire d’un père qui a choisi d’élever ses enfants différemment. Prix « un certain regard » à Cannes, ce film traite des relations filiales, de la famille, mais surtout – et c’est ce qui va nous occuper dans cet article – d’éducation .

 

Captain Fantastic en quelques mots

« The boy is dead. Now is a man. »

Non je ne vais pas vous parler d’une secte qui vit dans les bois, pas plus que d’un temps reculé ou d’une dystopie. Nous sommes bien dans le monde réel. C’est pourtant bien d’un rite de passage dont il s’agit. Et c’est tout le film qui nous raconte le passage à l’âge adulte, mais aussi les questionnements que l’on peut avoir en tant que parent, sur l’éducation et l’avenir que l’on offre à ses enfants.

Captain Fantastic, joué par Viggo Mortensen, est persuadé que l’éducation de ses enfants sera meilleure s’ils sont détachés de la société et apprennent par eux-mêmes à aiguiser leur esprit critique et leur vision du monde. Positionnement en contradiction totale avec les standards américains , et très mal compris par sa famille ou celle de sa femme. Ça ne l’empêche pas de croire totalement à ce qu’il fait jusqu’à ce que ses convictions soient ébranlées par la réalité du monde. C’est difficile de raconter ce film sans dévoiler les moments clefs. Je vais donc me concentrer sur la raison pour laquelle j’ai choisi d’en parler ici: l’éducation.

Un film qui parle d'éducation, d'amour, et de société: Captain Fantastic.
Un film qui parle d'éducation, d'amour, et de société: Captain Fantastic.

Une journée type à l’école de la forêt

Dans la forêt du Montana, se dresse un campement bien organisé: des tentes, des roulottes, une cuisine extérieure, un potager, des cordes à linge. Voici la maison de Ben et de ses six enfants, Bodevan, Vespyr, Kielyr, Rellian, Nai, et Zaja. Alors c’est quoi une journée type à l’école de la forêt ?

Le matin, on est réveillé par la cornemuse. Puis c’est entraînement. Ça commence par une course à travers bois, une série d’abdominaux, de la méditation, puis un entraînement de combat à mains nues. L’après-midi, c’est le moment de la classe: elle peut se tenir n’importe où et prendre des formes différentes. On comprend dans le film que c’est un moment de discussion, mais aussi de tests, de présentations et de critiques. Tous les enfants suivent les mêmes exercices physiques, mais ont des lectures différentes, suivant un programme bien établi.

Tout au long de la journée, on s’occupe des taches ménagères comme récolter l’eau, s’occuper du potager, chasser, faire du feu, laver le linge, etc.

Le soir, autour du feu, on étudie: on lit des livres et on en discute. Enfin, c’est relâche et musique.

L’éducation est basée sur l’honnêteté et l’usage correct des mots et des concepts. Elle cherche à développer les capacités critiques des enfants et à les préparer au monde.

Un film qui parle d'éducation, d'amour, et de société: Captain Fantastic.
Un film qui parle d'éducation, d'amour, et de société: Captain Fantastic.

Ce que ce film raconte de l’éducation

Pour Ben, aka Captain Fantastic, l’éducation des jeunes américains est déplorable, accentuée par la culture de consommation de masse, la nourriture industrielle et les jeux vidéos entre autres. Ce constat est certes un peu caricatural, mais l’idée est là. D’ailleurs, on retrouve ce point de vue dans plusieurs articles à l’étranger, notamment après le Brexit et l’élection de Donald Trump. Courrier International y a consacré un dossier que vous pouvez retrouver ici.

Dans le film, Ben et sa femme, ont choisi un autre moyen d’élever leurs enfants pour en faire des « philosophes-rois». Cependant, ils se heurtent à l’incompréhension de leurs familles, qui jugent leurs choix irresponsables, voire dangereux. Difficile en effet d’éduquer ses enfants différemment des standards de la société . Même au sein de sa propre famille.

Le bien et le mal, le « politiquement correct » sont des notions subjectives, qui sont à la base de nombreuses discussions sur l’éducation. Ce qui fait de Captain Fantastic un film intéressant, c’est sa capacité à nuancer. Si le choix de Ben est un tantinet extrême (si peu), et qu’il y a des choses à redire, il en fait toutefois des enfants très matures et critiques, qui peuvent se débrouiller par eux-mêmes et choisir leur vie. Le film prône néanmoins le respect des choix éducatifs des familles, et cela va dans les deux sens: si Ben veut être respecté, il faut également qu’il prenne conscience et respecte les choix de sa sœur par exemple – ses enfants ne sont pas pour autant des ratés.

Et c’est là, pour moi, tout l’enjeu du film: ce que l’on entend par éducation, par savoirs et par connaissances.

Savoirs et savoir-être

Ce que le film nous raconte, c’est la multiplicité des savoirs, et surtout leurs différentes natures. Je m’explique.

Les enfants de Ben par exemple, connaissent des tonnes de choses, ils savent argumenter, ont un avis sur de nombreux sujets. Mais ils ne savent pas se comporter en public. Ils sont honnêtes et n’ont aucun filtre. Difficile pour eux de s’y retrouver, projetés dans une société qu’ils ne connaissent que par les livres…

Captain Fantastic souligne, selon moi, l’importance de questionner notre système éducatif, mais pas de tout rejeter en bloc. Car l’école a un rôle de socialisation qui lui est propre, et qui est indispensable pour l’apprentissage des nouvelles générations. Le vivre-ensemble est un moyen de mieux comprendre ce qu’est être citoyen et apprendre le respect des autres. Vous pouvez d’ailleurs lire mon article au sujet de l’école Vitruve, qui s’est donné pour mission de former des citoyens respectueux.

Intelligences multiples

Je voudrais finir cet article sur un sujet qui n’est pas vraiment traité par le film, mais qui m’a fait réfléchir: les intelligences multiples. Proposé par Howard Gardner en 1983, le concept nous montre qu’il n’existe pas qu’un seul type d’intelligence mais bien 8 ! Cela signifie que l’on peut apprendre de pleins de manières différentes. Ce concept peut se rapprocher des méthodes de mémorisation. On dit qu’on a une mémoire plutôt photographique ou orale par exemple. Pour Gardner, cela peut également s’appliquer à l’intelligence. Certaines personnes sont en effet beaucoup plus réceptives par le mouvement (kinesthésique), d’autres apprennent mieux en verbalisant (linguistique) ou en partageant (interpersonnelle). Le film montre les enfants de Ben en train de faire du sport, de la méditation, des tâches ménagères, de la lecture, etc. Il engage toutes les intelligences de ses enfants pour un meilleur apprentissage.

Pour en savoir plus, je vous conseille de lire cet article. Et si vous êtes à l’aise en anglais, n’hésitez pas lire les livres de Howard Gardner. Je pense que j’en reparlerai bientôt dans un article Bibliothèque.

Un film qui parle d'éducation, d'amour, et de société: Captain Fantastic.

Crédits photographiques: zickma.fr pour l’affiche • ©Captain Fantastic pour les photographies du film

Sarah, architecte DE et ingénieur bâtiment, créatrice du blog Archiskhole.

SARAH

Architecte DE et Ingénieur Bâtiment, j’ai conçu ce site pour vous accompagner dans vos questionnements et vos démarches autour de l’école. Bonne lecture !

Suivez-moi

Post a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

En continuant à utiliser le blog Archiskhole, vous acceptez l’utilisation des cookies. En faisant défiler la page, vous acceptez l'utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer